Le Planeur

Lambada de Gap ASTROplaneur à Tallard

Le Lambada

un planeur léger cote à cote autonome de référence

dernière génération des planeur motorisé à décollage autonome

Le Lambada est un des rares planeur côte à côte moderne. Votre confort de vol, l’enchantement des yeux et de plus la communication donc le contact humain avec votre pilote sont un vrai plaisir à bord. Dans tous les conforts et les plaisirs ajoutés, il est l’unique planeur à vue à travers la double bulle sphérique au dessus de l’aile basse de type planeur. Seule cette configuration vous procure une vue panoramique magnifique, idéale autant pour le plaisir des yeux cette fois ci que la réalisation également d’exceptionnelles photos et vidéos souvenirs.

Les 4 saisons de… ASTROplaneur,

les saisons, Le Soleil et le planeur :

Avant les Saisons, le Soleil et les Astres sont La Source de notre nature. *1

Les saisons commencent pour les Hommes volants (et ceci depuis à peine plus d’une centaines d’années) par le printemps, viens l’été puis ensuite l’automne et pour finir l’hiver qui n’est pas une saison à proprement parler pour les activités aériennes sous nos latitudes. 

 les 4 saisons conditionnement fortement en climats tempérés et de montagne, le climat de Tallard, le fonctionnement de l’aérologie si chère à nos balades en planeur.

l’année Solaire fonctionne à l’envers de la progressivité et de l’accessibilité de notre activité volante du planeur au parapente d’ailleurs.

En résumé : les 4 saisons sont notre nature mais pas les saisons de vols. La saisonnalité va nous éclairer sur cette différence et gardez bien à l’esprit votre réelle, personnelle et profonde recherche pour votre vol, nous serrons que deux en vol dans le planeur dans le Ciel et pour le Plaisir Absolu du vol et en aucun cas aucune image et retour de quelconques résultats … Ce qui ce passe Ici, reste et restera Ici,… Ici et maintenant : Chris ASTROplaneur votre Instructeur-Pilote

*1:

(En référence je citerai premièrement : « Cosmos » (Le premier livre de Mr. Onfray dixit lui-même) Philosophe provocateur, de souche Paysanne puis en complément : « Médecine de la Terre » La Voie Chamanique en réédition chez Véga-édition : La transmission de la Nature sur les Hommes éclairée par le savoir Amérindien. Sans omettre l’oeuvre de Séneque probablement ensuite déformée par des écritures Christiques.

La saisonnalité en vol planeur:

Avant la saisonnalité, les 4 saisons sont la source de l Histoire :

Printemps, été, automne, (hiver)

l’hiver n’est pour l’aérologie que la fin de l’automne et le début du renouveau et du retour des brises de l’échauffement solaire du printemps.

c’est 4 saisons fonctionnent à l’envers ou plutôt nous sommes inadaptés au vol au premier contact :

Du plus doux et accessible vers le plus sportif voir turbulent;

les saisons s’écrivent alors :

de automne, été puis printemps

Automne : décroissance importante de l’activté solaire, beauté des paysages d’automnes et arrivée des premieres neiges sur le sommets pour les balades planeur en montagne

Eté : période transitoire en fait (surtout en aout), juillet pourrait être considérée les Belles années volantes comme la fin du printemps aérien, donc période mixte entre les conditions sportives du printemps et le calme relatif de l’automne.

Printemps : contraste maximum de l’année entre les sommets encore enneigés donc frais et la puissance de l’échauffement solaire. Conditions instables par nature et favorables aux vols sportifs pour anciens pilotes ou parapentistes en recherche de sensations aériennes. Avec de belles soirées propices aux vols calmes les 3 dernières heures d’ensoleillement et le matin également. 

En résumé :

l’automne : douceur de vol et balades

l’été : une saison mixte permettant un peu tous les types de vols mais du printemps vers l’automne en caractères saisonniers

le printemps : la périodes la plus interessantes pour les pilotes de performances et la plus sportives donc, volables pour tous le matin et la fin d’après midi.

remarque :

l’horaire de la journée va avoir un role chaque jour aussi important que les 3 saisons de vols. Nous partirons chaque jour du calme nocturne vers un zénith diurne d’activité convective car Solaire au alentour de 14h-15h (Gmt+2) soit une heure après le Zénith local solaire.

et nous aurons deux périodes adaptées à la douceur et la découverte milieu de matinée et fin d’après-midi quand le Soleil est à mi hauteur Zénithale.

et deux périodes sportives autour de l’échauffement terrestre maximum (juste avant 1/2h env. et aprés 1h env.)

donc chaque jour il est possible de choisir un peu prés son type de vol suivant l’horaire de la saison, sans sortir complètement néanmoins du caractère saisonnier. 

Donc La progressivité, l’accessibilité :

Automne, été, printemps …

(d ‘après Astro, votre Pilote, Homme volant depuis 1987 et multi-instructeur Parapente, Ulm et surtout planeur (car deuxième degré))

L’automne :

propice : aux beaux vols balades dans un environnement joli et enchanteur. recherche de Plaisir des Yeux et du vol tranquille a l’opposé du vol de performance.

Aux calmes et promenade aériennes sympathiques

inadaptée: aux vols en découvertes des courants donc thermiques généreux et de longue période en planeur pur et en spirales de montées sportives

L’été :

Propice : l’été est propices à presque tous les types de vols avec un caractère plus universelle. (Sauf les très jolis paysages d’automne ou les neiges de début d’hiver) Donc pour la saison d’été, percevez que l’horaire du vol de la journée va être le facteur premier du caractère du vol. A voir ensemble la veille du vol.

Inadaptée : au balades avec les montagnes enneigés, voir de plus en plus inadapté malheureusement …

Le printemps :

Propice : aux vols en courants thermiques généreux, à marqués. Aux vols de performances et aux amusantes turbulences.

Inadaptée au balade aériennes tranquilles presque toute la journée. Matin et soirée sont une possibilité faisant exception … chaque jour !

la Suite,

De plus une notion essentielle (et la pour le coup trop technique pour notre feuille de chou ensemble) : l’instabilté ! Notion physique traduisant la faculté de l ‘air a développer une activité convertive, cela signifie des ascendances verticales, nos chères thermiques voir aussi les météoroligies pré-orageuses

Tout cela pour promulguer un conseil au joli vol en planeur :

les « Compagnies » (ou plutôt sociétés) pouvant vous donner une date et surtout un horaire de vol en avance ont une approche plus commerciale que bienveillante à votre égard 

Résumé générale, les saisons du planeur :

les saisons de vols s’inscrivent de l’automne, à l’été, puis le printemps. Donc du vol le plus doux et contemplatif vers le vol le plus sportif (et turbulent au printemps : adaptés aux passagers ayant déjà volé ou aimant les conditions turbulentes et amusantes pour pilotes).